Les entreprises ont souvent recours à différents types de financements pour la réalisation de leurs projets de création, de reprise et de développement. Les aides publiques se révèlent ainsi très bénéfiques aux entreprises. Vous trouverez dans cet article des informations sur les principaux modes de financement public, notamment les crédits d’impôt, les exonérations, les subventions, les prêts bonifiés et les avances remboursables.

Dans le cas du crédit d’impôt il s’agit d’une réduction d’impôt sur les dépenses éligibles, qui peut donner lieu à un remboursement. Différents crédits d’impôt sont actuellement mis à la disposition des entreprises, comme le Crédit d’impôt recherche (CIR), Crédit impôt innovation (CII), Crédit impôt export (CIEX), etc. A la différence d’une exonération, le crédit d’impôt peut donc être entièrement ou partiellement remboursé dans le cas où son montant dépasserait celui de l’impôt, ou bien, si le contribuable est non imposable. En ce qui concerne les subventions, elles représentent une aide en don réel sur le projet sélectionné.

Les prêts bonifiés sont des prêts complémentaires à des prêts classiques. Ces prêts à taux d’intérêt préférentiel ou nul à rembourser sont intégralement versés au début du projet. Enfin, les avances remboursables représentent des subventions remboursables sans intérêt. Comme les subventions, les avances remboursables sont à déduire des dépenses, avant le calcul d’un Crédit d’impôt, alors que les prêts bonifiés n’ont aucun impact sur le Crédit d’impôt.