Vous êtes une entreprise qui exerce l’activité d’entrepreneur de spectacles vivants soumise à l’impôt sur les sociétés ? Vous serez probablement intéressés par cette nouvelle niche fiscale lancée le 9 septembre dernier. Il s’agit du crédit d’impôt spectacles vivants, un dispositif qui prévoit financer les entreprises concernées allant jusqu’à 30 % des dépenses engagées éligibles (voir la liste des dépenses éligibles).

L’objectif du dispositif est de soutenir la création française et notamment les artistes en développement. Il est ainsi destiné aux spectacles musicaux et de variété dont les charges sont engagées soit en France soit dans un autre pays de l’Espace Économique Européen. L’autre critère est d’être présenté par des artistes dont aucun spectacle n’a comptabilisé plus de 12 000 entrées payantes durant les trois années précédant la date de la demande d’agrément. Les grosses productions ne sont donc pas visées cédant leur place à des spectacles ayant vraiment besoin d’un soutien.

Cinq critères doivent ainsi être remplis pour le bénéfice du crédit d’impôt spectacles vivants :

  • être implantée en France ou dans un autre pays de l’Espace Économique Européen,
  • être soumis à l’IS,
  • être le responsable du spectacle et l’employeur des artistes concernés,
  • supporter les frais de la création du spectacle,
  • avoir un agrément pour le spectacle auprès du Ministre de la Culture.

Besoin de plus d’information et de soutien pour le bénéfice du crédit d’impôt, nos experts sont à votre service. Nous sommes prêts à vous accompagner jusqu’à l’obtention de votre financement.